SAÏN_1204.jpg

Les Peintres Avignonnais

Au fil du XIXè siècle, l’Ecole Municipales des Beaux-Arts d’Avignon, va connaître un nouvel essor avec la nomination au poste de directeur et d’enseignant, le peintre Pierre Grivolas. C’est en 1878, qu’il occupera ce poste et il formera de nombreux artistes qui constituèrent avec lui la Nouvelle école d’Avignon, parmi eux on y retrouve les peintres Chabaud, Meissonnier, Vionnet, Firmin, Flour, Brun, Leydet, Roure, Roux-Renard, Hurard, Belladen, Martel et bien d’autres...
Il va réformer l’enseignement académique en laissant de coté le travail d’atelier pour se rendre sur le motif avec ses élèves. C’est en puisant leurs sources d’inspiration le long des rives du Rhône, qu’ils vont ensembles observer et comprendre les phénomènes de la lumière et des ombres colorées leur
permettant ainsi de porter un nouveau regard sur la nature.
BELLADEN.jpg

Louis BELLADEN

(Avignon 1871-Avignon 1920)

Fils d’un important négociant en charbon, il fut élève de Pierre Grivolas et de Gabriel Bourges à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon. Peintre de talent qui au regret de ses professeurs ne fera pas carrière dans le domaine artistique pour reprendre l’affaire familiale. Membre du Groupe des Treize avec lesquels il participera aux expositions.

 
1207_BERGIER.jpg

Alfred BERGIER

(Avignon 1881-Manosque 1971)

Peintre de paysages, aquarelliste, il fut élève de Pierre Grivolas et de Gabriel Bourges à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon. Il exposa à Paris au Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts à partir de 1911. Membre du Groupe des Treize. Professeur de dessin au Lycée Saint-Joseph d’Avignon et aux Beaux-Arts.

 
BILL_1021.jpg

Lina BILL

de son vrai nom Louis Bonnot

(Gruissan 1855-Avignon 1936)

Fils d’un capitaine-armateur de Gruissan, il épousa en 1879 la fille d’un constructeur de navires et suivi les métiers de la mer. Las d’une vie toute programmée, Il finira par quitter femme et enfant pour s’installer à Toulon comme peintre et photographe. C’est à Avignon qu’il va faire la rencontre du peintre Paul Saïn qui va l’encourager et lui donner des leçons sur le motif. C’est à partir de 1888 qu’il va exposer au Salon des Artistes Français. Il fut membre du Groupe des Treize.

 
 
1210_BRUN.jpg

Clément BRUN

(1Avignon 1865-Avignon 1920)

Fondateur, en 1912, du « Groupe des Treize » qui a été à l’origine de la renaissance de la peinture avignonnaise au début du XXè siècle. Elève de Pierre Grivolas à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon, en 1885, il fut admis dans les ateliers de William Bouguereau et de Robert Fleury à l’école nationale des Beaux-Arts jusqu’en 1895. Il participe pour la première fois en 1886 au Salon des Artistes Français faisant parti des plus jeune exposant cette année-là. Nommé sous-directeur de l’Académie Julian en 1899.

BRUNEL.jpg

Jean-Baptiste BRUNEL

(Avignon 1844-Avignon 1919)

Elève de Guilbert d’Anelle à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon, puis de William Bouguereau et de Robert-Fleury à Paris. Il reçut une mention honorable au Salon des Artistes Français de 1885 et une autre à l’Exposition Universelle de 1889. Artiste fécond et doué, Jean-Baptiste Brunel excellait à rendre les sous-bois de l’île de la Barthelasse et les bords du Rhône, d’où son surnom « le peintre des aubes ».

 
CHARTIER.jpg

Charles CHARTIER

(Paris 1894-Avignon 1981)

En 1913, il entre à l’Ecole Nationale d’Horticulture pour devenir architecte paysagiste mais mobilisé par la première Guerre Mondiale, il ne va pas pouvoir continuer ses projets. Revenu malade à la vie civile, il quitte Paris pour se faire soigner à Sorgues et c’est à ce moment la qu’il va commencer à peindre et se former à l’école des Beaux-Arts d’Avignon sous l’enseignement de Claude Firmin.
De retour à Paris, il participera à de nombreuses expositions et exposera à la Galerie Katia Granoff au sein du « Groupe des 30 ».

 
1217_COLOMBIER.jpg

Léon COLOMBIER

(Paris 1869-Cavaillon 1960)

Élève de Gabriel Ferrier et de François Flameng à l’école des Beaux-Arts de Paris. Il quitte la capitale pour rejoindre le berceau familial à Roquemaure. Sa rencontre avec le peintre pleinairiste Paul Saïn le pousse à rentrer aux Beaux-Arts d’Avignon dans l’atelier de Grivolas. Le peintre Auguste Chabaud le surnomera le roi du contre-jour, fidèle au paysage, il dira aussi de lui  « c’est le tenant du Lubéron est des Alpilles qui barreraient l’horizon s’ils n’étaient rendus translucides par la lumière.. » Membre du Groupe des Treize

 
CRUMIERE_1202.jpg

Victor CRUMIÈRE

(Avignon 1895-Avignon 1950)

Très jeune, il suivit les cours de Charles Vionnet et de Jules Flour, professeurs à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon. Il exposa de 1920 à 1950 à Avignon, seul ou avec des groupes de peintres provençaux, et à Paris, de 1927 à 1936, au Salon des Artistes Français, dont il devint sociétaire. Il reçu une mention honorable en 1928. Il se retrouvait régulièrement à peindre sur le motif avec Auguste Roure et René Seyssaud.

 

Gaston DEPREZ

(Avignon 1872-Avignon 1941)

Petit fils de sculpteur, entra adolescent à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon. A l’âge de 17 ans, il part quelques mois se former à l’école des Arts Décoratifs de Paris avant d’entrer en 1890 aux Beaux-Arts. Élève de Thomas, il participe en 1892 pour la première fois au Salon des Artistes Français. En 1910, il commercialisera des épreuves en plâtre et en cire de ses œuvres. Membre du Groupe des Treize.

 
1211_FIRMIN.jpg

Claude FIRMIN

(Avignon 1864-Avignon 1944)

lève de Gabriel Bourges et de Pierre Grivolas à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon en 1878. Il fut atteint de poliomyélite et signa ses premières œuvres Firmin Goy (« le boiteux », en provençal). De 1890 à 1896, il étudia dans l’atelier de Léon Bonnat à Paris et exposa à partir de 1891 au Salon des Artistes Français. En 1913, il se maria et retourna vivre à Avignon, où il peignit des scènes de la vie rurale. Il fut membre du Groupe des Treize présidé par Clément Brun.

 
1213_FLOUR.jpg

Jules FLOUR

(Avignon 1864-Avignon 1921)

Adolescent, il travailla comme apprenti peintre verrier chez un fabricant de vitraux et fréquenta l’atelier de Charles Guilbert d’Anelle. Il entra à l’École Municipale des Beaux-Arts d’Avignon où il eut comme professeurs Gabriel Bourges et Pierre Grivolas. En 1883, il partit à Paris suivre les cours de Jean Léon Gérôme et débuta en 1887 au Salon des Artistes Français. Il resta à la capitale jusqu’à sa nomination comme professeur à l’École Municipale des Beaux-Arts d’Avignon en 1906. Il fut membre du Groupe des Treize.

 
1216_GRAS.jpg

Jean-Pierre GRAS

(Avignon 1879-Avignon 1964)

Fils du Capoulié du Félibrige Félix Gras, il suivit les cours de Lucien Vernet et de Pierre Grivolas à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon. Emerveillé depuis son enfance par l’œuvre du sculpteur Injalbert, celui-ci l’accueilli dans son atelier Parisien l’automne 1897. Admis dans l’atelier de Gabriel-Jules Thomas, il est reçu à l’école nationale des Beaux-Arts l’année 1902. Il fut membre du Groupe des Treize.

 
1214_GRIVOLAS.jpg

Pierre GRIVOLAS

(Avignon 1823-Avignon 1906)

Très jeune ses parents l’inscrivent au cours de dessin de la ville d’Avignon. Il obtient en 1843, le premier prix du legs Calvet ce qui lui permit de poursuivre ses études à Paris. Il fréquenta l’atelier des peintres Eugène Delacroix, Dominique Ingres et Hippolyte Flandrin jusqu’aux émeutes Parisienne de 1848 qui le fit revenir à Avignon. De retour dans la citée, il se lia avec les Félibres et recevra une nomination au poste de directeur et d’enseignant à l’école municipales des Beaux-Arts d’Avignon.  Il forma de nombreux artistes de 1878 à 1906 qui constituèrent avec lui la Nouvelle école d’Avignon.

 
HURARD_1045.jpg

Joseph HURARD

(Avignon 1887-Martigues 1956)

Elève de Pierre Grivolas, de Charles Vionnet et de Jules Flour à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon. Il participa pour la première fois en  1907 à une exposition à Avignon et l’année suivante au Salon des Indépendants puis à la Société Nationale des Beaux-Arts. Les peintres Meissonnier, Bill et Belladen le considèrent comme l’un des leurs et il fit partie du Groupe des Treize. Il vécu la fin de sa vie à Martigues.

 
LESBROS_1182.jpg

Alfred LESBROS

(Montfavet 1873-Avignon 1940)

Il suivit les cours de l’école régionale des Beaux-Arts de Montpellier avec Ernest Michel, Antoine Trinquier et Augustin Baussan comme professeurs. En 1896, il revint à Avignon, où il rencontra les futures artistes du Groupe des Treize. Il participa au Salon de Lyon, au Salon des Indépendants à Paris et au Salon d’Automne. L’évolution de son style tout au long de sa carrière fit de cet artiste un avant-gardiste de l’époque. Membre du Groupe des Treize.

 
LEYDET.jpg

Victor LEYDET

(Isle/Sorgue 1861-Sorgues 1904)

Élève de Pierre Grivolas et de Gabriel Bourges à l’École Municipales des Beaux-Arts d’Avignon. En 1883, il est admis dans l’atelier de Jean-Léon Gerome à l’École Nationale des Beaux-Arts de Paris. Victor Leydet est un héritier du mouvement réaliste du XIXème tout comme Courbet, Daumier et Millet. Il fut un illustrateur talentueux.

 
MARTEL.JPG

Charles MARTEL

(Argentan 1869-Avignon 1922)

Élève de Mary Renard et de Paul Saïn, de 1888/1891, il parcourut la campagne normande avec ses maîtres. Paul Saïn, lui fit découvrir la Provence, région qui va l’inspirer par sa lumière et ses couleurs. A Paris, il fréquenta l’atelier de Luc Olivier Merson et fit la connaissance d’Emile Bernard et de Pierre Beppi-Martin, peintre avec lesquel il s’embarqua pour l’Égypte en 1894. Après un séjour à Venise et à la recherche de l’exotique, il voyagea en Abyssinie en 1909 et fut reçu à la cour de l’empereur Menelik II. De retour en France en 1910, il s’installa définitivement à Villeneuve-lès-Avignon. Membre du Groupe des Treize.

 
MEISSONNIER.jpg

Joseph MEISSONNIER

(Avignon 1864-Avignon 1943)

Élève de Pierre Grivolas à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon. Conformément à la volonté parentale, il entreprit des études de pharmacie et sa rencontre avec le peintre Paul Saïn, mit un terme à ses études pour se consacrer à son art. En 1888, il exposa pour la première fois à Orange et l’année suivante au Salon des Artistes Français de Paris. Sa carrière se déroula essentiellement dans la cité des Papes, où il fit partie du Groupe des Treize.

 
1087_MONTAGNÉ.jpg

Louis MONTAGNÉ

(Avignon 1879-Paris 1960)

Remarqué par son talent dès son plus jeune âge par le peintre Paul Saïn, il partit étudier dans l’atelier du maître à Paris. Sa première exposition à Alençon en 1898 lui valut une médaille d’or. En 1901, il débuta au Salon des Artistes Français et reçu de nombreuses récompenses. Nommé chevalier de la Légion d’Honneur, il partagea sa vie entre Paris et sa résidence du château de Pontmartin aux Angles. Il fut membre du Groupe des Treize et du nouveau groupe des artistes régionaux. En 1920, il sera nommé directeur des Beaux-Arts d’Avignon et conservateur du Musée de Villeneuve.

 
 
1120_ROURE.jpg

Auguste ROURE

(Avignon 1878-Avignon 1936)

Peintre paysagiste de talent, parfois comparé à Seyssaud avec qui il avait pour habitude d’aller peindre sur le motif du coté de Saint-Chamas. Il exposa à Paris à partir de 1907 au Salon des Indépendants, à la Société Nationale des Beaux-Arts de Marseille, à Lyon, Genève, Londres etc…
Il enseigna aux Beaux-Arts d’Avignon et fut surnommé « le peintre de la garrigue ».

 
ROUX-RENARD_1203.jpg

Marius ROUX-RENARD

(Orange 1870-Avignon 1936)

Il entra à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon dans l’atelier de Pierre Grivolas. Celui-ci l’encouragea à poursuivre ses études à Paris, où il devint l’élève de Gustave Moreau. En 1893, il participa pour la première fois au Salon des Artistes Français avec ses paysages provençaux. En 1920, il fut nommé peintre officiel de la marine, ce qui ne l’empêcha pas de continuer à peindre des Comtadines.

 
SAÏN_1205.jpg

Paul SAÏN

(Avignon 1853-Avignon 1908)

Étudia à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon et poursuivit ses études dans l’atelier des peintres  Jean-Léon Gérôme et de Guilbert d’Anelle à l’école nationale des Beaux-Arts de Paris en 1877. Il débuta au Salon de 1879. Il reçu une mention honorable en 1883, une médaille de troisième classe en 1886 et une médaille de bronze en 1900 à l’Exposition Universelle de Paris. Il fut nommé chevalier de la Légion d’honneur en 1895.

 
VIDAL.JPG

Gustave VIDAL

(Avignon 1895-Avignon 1966)

Elève à l’école municipale des Beaux-Arts d’Avignon dans l’atelier de Jules Flour. Peintre de paysages et de marines, en 1927, il exposa à la Galerie Charpentier à Paris et participa, de 1931 à 1935, au Salon des Artistes Français, dont il fut nommé membre sociétaire. Il a illustré et écrit les textes de la Camargue et le Vieil Avignon.

 
VIONNET_1035.jpg

Charles VIONNET

(Avignon 1858-Avignon 1923)

Il s’initie au métier de graveur sur métaux dans l’atelier de Sinard et parfait sa formation en suivant les cours de Guilbert d’Anelle à l’école municipales des Beaux-Arts d’Avignon puis ce de Pierre Piquet. En 1879, il est nommé lauréat du Prix du legs Calvet en remportant le concours de dessin. En parallèle de son activité de graveur, il enseignera aux Beaux-Arts d’Avignon et eu pour disciple le peintre Victor Crumière.